Triangle d’or. 4/ La légende de Dame Padaung

Par Paul Dequidt   |   03 mars 2014
La légende de Dame Padaung  

Ne m’appelez plus femme-girafe !
Je suis simplement une fière Padaung, ce qui signifie “qui vit sur la colline”, et catholique, comme vous, peut-être.
Ne me demandez pas pourquoi je porte ces anneaux autour du cou et des jambes !

 

Veulent-elles rendre hommage aux dragons de leurs légendes ou éviter de se faire étrangler par les tigres ?
En réalité, les Padaung elles-mêmes et les ethnologues ignorent l’origine exacte de cette tradition originale.

Et pourtant, la légende existe et vous serez les seuls à la connaître, mais ne nous demandez pas de dévoiler nos sources mystérieuses.

Jadis, un père envoya ses enfants dans une forêt en quête d’un terrain propice à la construction d’une nouvelle maison et leur confia un fil d’or afin d’en délimiter les contours ; ce qui fut fait.
Mais il advint que des brigands les attaquèrent…
Pour pouvoir se défendre aisément, les garçons proposèrent à leurs sœurs d’enrouler le fil d’or en anneaux successifs autour de leur cou et de leurs jambes.
Les brigands repoussés, les filles coquettes ne prétendirent pas rendre leur fil d’or. C’était même à celle qui en posséderait la plus grande hauteur possible.

2 commentaires

  1. Mary-Christine B. | 17 mars 2014

    Un ami m’ a fait goûter un nouveau café qu’il vient de recevoir, café rare m’a-t-il dit, je n’y croyais pas trop, après dégustation, je suis revenue sur mon à priori et j’ai décidé à mon tour de commander ce café, merci pour cette découverte.

  2. simone T. | 08 mars 2014

    Homme au grand coeur, continuez l’oeuvre commencée avec courage et faites nous encore rêver avec ces magnifiques photos portraits.
    Je souhaite beaucoup de courage à Mania et prie pour qu’elle puisse continuer encore un temps à vous accompagner.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *