Ethiopie 1984 : un avion en perdition

Par Paul Dequidt   |   24 septembre 2018

extrait de mon livre « Les Aventuriers du café perdu »​

De bon matin, nous devons prendre un avion pour Bahar Dar, au bord du Lac Tana. Deux avions doivent partir à une heure d’intervalle. Ils ont triste mine. Nous nous posons la question : devons-nous prendre un avion différent ou le même avion ?
Nous optons pour le même avion.
Faux départ : le vieux coucou à hélices de la dernière guerre, un DC3, je crois, retourne sur la piste de l’aéroport d’Addis Abeba. Mania est effrayée : la porte de la carlingue est fermée avec du fil de fer. Un technicien tente de réparer le moteur avec un tournevis.

Réparation sommaire avec uniquement un tournevis Lire la suite

Ethiopie 1984 : la Timkat

Par Paul Dequidt   |   18 septembre 2018

extrait de mon livre « Les Aventuriers du café perdu »​

Mania émue lors de la cérémonie de la Timkat Ce 19 janvier 1984, dans la capitale Addis Abeba et les innombrables monastères perchés sur chaque mamelon, c’est un jour de joie, la Timkat, l’Épiphanie éthiopienne selon le calendrier julien orthodoxe, une fête encore plus importante que Noël.

Lire la suite

Janvier 1984 : l’Ethiopie, berceau du café

Par Paul Dequidt   |   07 septembre 2018

extrait de mon livre « Les Aventuriers du café perdu »​

Janvier 1984
Mania et moi-même sommes invités par l’Ambassadeur de France en Ethiopie, là-bas en haut des collines surplombant Addis Abeba !
Notre premier voyage en Ethiopie, janvier 1984

Lire la suite

Octobre 1982 : notre premier voyage au Brésil

Par Paul Dequidt   |   14 août 2018

extrait de mon livre « Les Aventuriers du café perdu »​

Octobre 1982
Notre premier voyage, c’est au Brésil… à Salvador do Bahia, à l’occasion d’un congrès de scientifiques du café.
 Notre premier voyage au Brésil, c'était en 1982

Lire la suite

En hommage à Mania

Par Paul Dequidt   |   02 juillet 2018

Il y a 50 ans, j’épousais Mania en l’église Saint Piat…
Ensemble, nous avons parcouru le monde pour forger votre café rare Soleil Matinal.

Aujourd’hui, à 73 ans, j’ai décidé de vous raconter nos aventures extraordinaires dans les pays du café. Mon livre LES AVENTURIERS DU CAFÉ PERDU est paru.
Je le dédie à ma tendre épouse Mania.

Mania, ma plus belle rencontre…

Mai 1965. Je viens d’avoir vingt ans.
Je discute avec un ami à l’extrémité de la place du Maréchal Leclerc que les Lillois persistent à nommer encore, place Tourcoing.
Passe, alors, une frêle jeune fille avec une énorme valise… La sangle lâche et les effets s’éparpillent…
Bien sûr, je me précipite, maintiens la valise fermée à la force des bras et lui propose de la transporter jusqu’à sa chambre d’étudiante.
Rue de la Bassée, rue de Canteleu, puis impasse Saint Joseph. Là, je suis de plus en plus étonné, car ma chambre se situe dans l’avant-dernière maison. En fait, elle loge au fond de l’impasse, mais nos horaires de cours décalés ne nous ont pas permis de nous rencontrer plus tôt.

Mania, ma tendre épouse

Elle s’appelle Marie-Thérèse, mais sa maman polonaise préfère l’appeler “Mania”.

Lire la suite

In memoriam… Mania

Par Paul Dequidt   |   18 juin 2015