Papouasie – Nouvelle Guinée. 3/ Les Huli

Par Paul Dequidt   |   11 octobre 2012

En 1953, un chercheur d’or australien découvre, dans une vallée perdue des montagnes inaccessibles de Papouasie, un peuple inconnu de 30 000 âmes : les Huli.

Leurs mœurs étranges et leur maquillage jaune vif les distinguent des centaines de tribus de Papouasie.

Mania et Paul Dequidt au milieu des papous Huli

Nous voici au milieu des papous Huli

Les hommes Huli portent une imposante perruque de cheveux de toute leur famille, assemblée au fil des années.

Et, pour ressembler aux oiseaux du paradis, ils ornent leur perruque du plumage de ces fabuleux volatiles si beaux qu’ils ne peuvent que venir du paradis.

Deux papous Huli avec leur imposante perruque

Tel un oiseau du paradis Perruque Huli vue de dos

 

Quand ils ne font pas la guerre (ce sont quand même d’anciens cannibales), les Huli font la fête.
Ils se maquillent pendant de longues heures au son du tambour pour se rendre à la cérémonie du Sing-Sing.

Papou Huli au maquillage

Deux papous Huli devant leur miroir Jeune papou Huli maquillé
Papous Huli parés pour la fête

Parés pour la fête

4 commentaires

  1. marie-christine | 22 avril 2013

    Fidèle cliente; je le suis depuis bien des années, maman l’est aussi depuis plus longtemps encore et maintenant mes filles apprécient aussi votre merveilleux café.
    Elles seront je le pense de futures clientes elles aussi. Toujours égal à lui-même, votre café traverse les âges et les générations avec brio.
    Votre action dans ces pays mérite toute notre admiration et notre respect. MERCI Monsieur Dequidt.

  2. Roseline M. | 23 octobre 2012

    Les photos sont toujours fantastiques, mais je regrette qu’il y ait si peu sur la vie de ces êtres dont les moeurs nous sont inconnues : vous dîtes que ce sont d’ex cannibales. Mais qu’en est-il de nos jours et comment se fait la passage à la vie « moderne », surtout pour la jeunesse, car vous dites aussi que maintenant, ils sont 65000 alors qu’ils n’étaient que 30 000 en 1953. De quoi vivent-ils? pourquoi cette augmentation de la population alors que la plupart de ces groupes sont voués à l’extinction?

    Pourriez-vous envisager de créer un recueil rapportant, vie et moeurs de toutes ces tribus que vous avez rencontrées? Pas seulement un mot sur les photos, mais un peu comme le livre que vous aviez écrit sur ces peuples au cours de vos rencontres. mais surtout le côté peuples isolés qui rend notre civilisation assez médiocre

  3. Sylviane G. | 15 octobre 2012

    Superbes photos! Bravo au/aux photographe/s !
    Une petite question: combien de Ulis reste-t-il? Ils étaient 30 000 en 1953.
    Que est leur avenir?

    merci pour la réponse
    Cordialement

    Sylviane G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *