Kenya. 1/ Abandonnés, seuls, dans la savane brûlante

Par Paul Dequidt   |   27 juillet 2015

3ème expédition café – Juillet 1984

Mania, la nouvelle Karen Blixen ?

Mania, la nouvelle Karen Blixen ?

Rendez-vous à l’aéroport de NAÏROBI avec un planteur de café kenyan qui nous a été chaudement recommandé.
Ne doit-il pas nous faire visiter les plus belles plantations d’arabica, créées au début du XXème siècle par les colons anglais, pourtant buveurs de thé ?

Las, nous devons paraître des clients potentiels de peu d’intérêt, car notre guide kenyan nous abandonne vite à notre sort : après un quart d’heure de discussions, le Kenyan nous serre les mains en lâchant un “good luck“ navré puis s’en va. Qu’importe ! Nous louons une vieille voiture “Toyota Corolla” et partons seuls inspecter les superbes plantations que Karen BLIXEN décrit dans son livre “Ma ferme africaine”. Il en sera tiré le beau film “Out of Africa” avec Robert REDFORT.
Mais, seule Mania peut se comparer à Meryl STREEP !

Pour la première fois, Cécile (13 ans) et François (10 ans) accompagnent leurs parents dans une expédition café.

Pour la première fois, Cécile (13 ans) et François (10 ans) accompagnent leurs parents dans une expédition café.

Au-delà de cette limite, …

Arrêt obligatoire à Isolio, frontière interne entre les hauts plateaux du Kenya “utile” où les Kikuyu (prononcez Kikouyou) cultivent café, thé et ananas et les déserts brûlants du Nord Kenya aux pistes incertaines où ne peuvent s’aventurer que camions et véhicules tout terrain type 4×4, certainement pas notre petite voiture de ville.

Notre parcours au Kenya en 1984 "Jambo" Kenya 1984

Un policier kenyan, au garde-à-vous très british, nous salue avec le traditionnel « JAMBO », ce qui veut dire “bonjour“ mais aussi “éléphant“, puis nous examine avec une moue désapprobatrice : Désirons-nous vraiment traverser cette savane inhospitalière ? Et avec des enfants ! Bien sûr, il faut craindre les accidents, les pannes mécaniques, les fauves et surtout les tribus farouches : les Pokot, les Turkana, les Samburu et autres Rendille, perpétuellement en luttes intestines et détestant le passage d’étrangers sur leurs territoires.
Le policier veut nous empêcher d’aller plus en avant. Puis face à notre détermination, il nous laisse partir, non sans nous avoir fait signer une déposition : Mania et Paul DEQUIDT reconnaissent qu’ils sont avertis des dangers encourus. “S’ils s’aventurent au-delà de cette limite, c’est à leurs risques et périls et ils ne peuvent attendre aucun secours des autorités du Kenya”.

Les girafes du Kenya Les éléphants du Kenya

Bientôt, les premières girafes ! Un lion et sa lionne barrent la piste, une gigantesque autruche surgit de la savane, manque de renverser la voiture et…
le vent chaud qui siffle en permanence.

Un couple de lions nous barre la piste.

Comment réagir quand un couple de lions barre la piste ?

Mais, les pistes défoncées sont trop hasardeuses… Après avoir consulté des chauffeurs de camions, la mort dans l’âme, je décide de rebrousser chemin.

Mania et Cécile se révoltent

Mania et Cécile se révoltent

"Toujours en avant"

« Toujours en avant »

Mania et Cécile se révoltent : « Il n’est pas question de retourner en arrière ! C’est d’ailleurs aussi dangereux de rebrousser chemin que de continuer ! Allons toujours de l’avant » répondent-elles en cœur ! Alors, en avant : ce soir, si Dieu le veut, nous parviendrons jusqu’aux monts de Maralal, où la température est plus fraîche.

31 ans ont passé. Aujourd’hui et pour toute la vie, l’esprit de Maralal (The Spirit of Maralal) nous guide : « Toujours en avant, ne jamais reculer ! »

6 commentaires

  1. Michel C. | 06 janvier 2016

    Totalement désolé d’apprendre ce triste décès. Cela fait hélas partie de la vie.
    Condoléances attristées et bon courage pour continuer à nous faire profiter de ce merveilleux café.
    Merci à vous
    Michel

  2. Danièle C. | 10 décembre 2015

    Nous apprenons le décès de Mania…Sincères condoléances

    Nous sommes clients depuis plusieurs années et sommes toujours satisfaits de votre
    café et apprécié également par nos amis.

    Danièle Christian

  3. Claude F. | 20 novembre 2015

    C’est en feuilletant votre nouvel agenda que j’ai appris le décès de votre épouse. Je vous présente mes plus sincères condoléances avec un peu de retard. Malgré cela, la vie continue. Bon courage à vous tous.

  4. francoise V. | 03 novembre 2015

    A la suite de ma commande je suis allée sur votre blog et j’y ai appris la disparition de votre épouse. Je vous prie de trouver ici l’expression de toute ma sympathie pour vous et votre famille. Le temps passe mais le souvenir reste et je me souviendrai à chaque commande du sourire lumineux de votre chère épouse. Très sincèrement, Françoise.

  5. Françoise Filippozzi- M. | 29 septembre 2015

    Cela faisait un certain temps que je n’étais pas allée sur votre blog. Je viens d’apprendre la
    disparition de votre épouse. Je vous présente mes sincères condoléances .
    Une fidèle cliente qui est de tout cœur avec vous et qui partage votre douleur.
    Cordialement
    françoise

  6. Didier M. | 06 septembre 2015

    nous apprenons la disparition de votre épouse et vous présentons nos sincères condoléances
    Fidèles clients nous partageons votre peine
    Cordiales salutations Françoise et Didier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *