Éthiopie. 4/ Les puits chantants

Par Paul Dequidt   |   21 mars 2013

En plein désert, sur la piste entre Yabelo et Konso, je rencontre de nombreuses bergères Borana.
Où vont-elles donc ?

Bergère Borana rencontrée sur la route entre Yabelo et Konso Bergère Borana rencontrée sur la route entre Yabelo et Konso Bergère Borana rencontrée sur la route entre Yabelo et Konso

Les dromadaires attendent pour boire

Et ces dromadaires impatients, qu’attendent-ils ?

Chez les Borana, les puits chantants : les hommes extraient l'eau des entrailles de la terre

Tous convergent vers le puits chantant, un paradis en plein désert !

L'eau jaillit des entrailles de la terre Voilà l'eau claire


Des entrailles de la terre à la surface, les bergers se passent les seaux d’eau l’un à l’autre, et pour se donner du courage, scandent en rythme des mélopées.

Le Maître du puits indique qui se servira en premier Une jolie bergère rentre au village avec son lourd bidon d'eau Cette bergère attend son tour pour remplir ses bidons

Le Maître du puits, élu pour huit ans, gère l’ordre de passage des différents clans et des troupeaux. Cet exemple de démocratie existerait depuis des milliers d’années.

Des entrailles de la terre, les Borana ramènent l'eau claire

Les femmes se lavent sur place puis chargent leurs dromadaires de bidons d’eau pure, indispensable à leur vie quotidienne.

Les femmes Borana chargent leurs lourds bidons d'eau sur le dos des dromadaires

Les dromadaires appartiennent personnellement aux femmes Borana.

Les bêtes peuvent enfin boire Les bêtes peuvent enfin s'abreuver


Les chèvres, les ânes et les dromadaires peuvent enfin s’abreuver.

L'eau, source de toute vie

L’eau, source de toute vie

1 commentaire

  1. Janine M. | 07 septembre 2013

    Merci de nous montrer ces photos magnifiques.
    Quand on les regarde, on se sent avec vous parmi ces hommes et ces femmes si beaux, vivant dans ce pays d’où nous serions originaires, notre arrière-arrière…arrière grand-parent y ayant vécu il y aurait environ 160 000 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *