Costa Rica. 5/ L’arabica Catour Especial Tournon

Par Paul Dequidt   |   20 mai 2014

Mania et Paul dans les caféiers avec Alba

En 1859, un sériculteur des Cévennes, ruiné par la maladie du ver à soie s’engage comme marin sur un cargo assurant le fret du café d’Amérique centrale à Bordeaux. Il s’appelle Hippolyte Tournon, crée sa plantation de café à Tarrazú au Costa Rica et ses initiales HT des descendants Tournon sont synonymes de haute qualité.

A la plantation de café Tournon

Boleto avec les initiales HT Boleto reçu pour 10 paniers de cerises de café

Voici un siècle, au Costa Rica, les pièces de monnaie viennent à manquer. Les cueilleuses de café sont payées au panier. Elles sont d’abord rémunérées avec des dollars américains ou des pesos mexicains. Ensuite, les plantations émettent des « boletos ». Ce sont des jetons à l’enseigne de la plantation, avec le nombre de paniers de cerises « Cajuelas ». Les cueilleuses échangent ces « boletos » contre leur salaire de la semaine ou mieux contre des marchandises à la coopérative de la plantation.

Alba est heureuse de montrer à Mania son panier empli de cerises de café bien rouges

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *