Guatemala. 2/ La cueillette, souvent une affaire de famille

Par Paul Dequidt   |   06 septembre 2013

Mania et Paul à la finca Santa Clara

Nous allons à la rencontre des travailleurs du café.
La cueillette est bien souvent une affaire de famille.

Des caféiers sous les grands arbres protecteurs

Les caféiers dans une forêt vierge sauvage ? Non, pas du tout.
Sur chaque pente du volcan Agua, les arbres protecteurs ont été plantés scientifiquement afin que les caféiers soient bien exposés au soleil le matin, mais à l’ombre l’après-midi.

Juana à la cueillette du café A la cueillette des cerises de café

 

Sourires partagés entre Mania et Juanita

Sourires partagés entre Mania et Juanita

Miguel et Cécilia Cueillette des cerises de café

 

La cueillette est un travail manuel et pénible. Mais, la récolte a été bonne, les paniers sont remplis de cerises bien rouges. « El mejor del mundo ».

Branche de caféier Grévilléas

 

Les grévilléas, originaires d’Australie, protègent les caféiers et trois cents espèces d’oiseaux migrateurs qui disparaîtraient si, par malheur, les plantations de café étaient supprimées.

 

2 commentaires

  1. monique B. | 23 septembre 2013

    c’est un plaisir de voyager avec vous dans ces pays lointains que j’ignore et qui sont
    magnifiques et peuplés d’habitants qui semblent tellement sereins!
    merci de continuer à nous faire réver !

  2. Mary R. | 08 septembre 2013

    Merci de nous faire rêver avec vos beaux voyages. C’est un plaisir de parcourir le blog. Mary.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *